Catégories et leurs critères d’évaluation

Catégorie 1 :

L’administration électronique : composée en deux sous catégories :

  • e-services
  • solutions mobiles

La catégorie « Administration électronique » vise à récompenser les meilleurs projets d'e-administration (e-services et solutions mobiles)  en Afrique, en vue de les faire connaître, de promouvoir les expériences réussies et d'encourager les efforts d'amélioration de la qualité des prestations publiques via l’utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC). Elle comprend deux sous-catégories :

1- Sous-catégorie 1 « Services Web » (e-services)

Elle couvre les services publics en ligne, ayant connu une meilleure transformation électronique, et qui permettent aux citoyens et entreprises de réaliser leurs démarches partiellement ou totalement, avec un gain de temps, d'effort ainsi qu'une réduction des coûts.

Critères d’évaluation :

a- Intérêt du service (objet du projet présenté)

  • Taille de la population cible ;
  • Problème résolu et résultats réalisés ;
  • Alignement du service avec les attentes de ses usagers;
  • Alignement avec les priorités du gouvernement ;
  • Pérennité.

b- Fourniture du service (objet du projet présenté)

  • Simplification apportée au service avant sa dématérialisation ;
  • Degré de transformation électronique;
  • Disponibilité et stabilité ;
  • Sécurité ;
  • Langues ;
  • Engagement sur la protection des données personnelles ;
  • Innovation.

c- Facilité d’utilisation

  • Accessibilité et multi-canal ;
  • Réactivité et temps de réponse ;
  • Convivialité, ergonomie et assistance.

d- Impact  sur les usagers (indicateurs et données)

  • E-participation;
  • Degré d’utilisation du service ;
  • Satisfaction des usagers ;
  • Traitement des réclamations ;
  • Rendez-vous en ligne pour la prestation de service.

2- Sous-catégorie 2 « Applications Mobiles » :

Cette sous-catégorie couvre les applications mobiles sur Smartphones et tablettes (IOS, Android, Windows,…) permettant aux citoyens et entreprises, à travers des solutions créatives et innovantes, l’accès mobile aux services administratifs avec une simplicité d'utilisation et une grande efficacité.

Critères d’évaluation :

a- Intérêt de l’application mobile

  • Taille de la population cible ;
  • Problème résolu et résultats réalisés ;
  • Alignement de l’application avec les attentes de ses usagers;
  • Alignement avec les priorités du gouvernement ;
  • Pérennité.

b- Facilité d’utilisation

  • Attractivité du design : graphisme, son, … ;
  • Ergonomie, navigation intuitive, fluidité ;
  • Fonctionnalités de l’application ;
  • Innovation et exploitation de l’application de la technologie mobile (GPS, notification,…) ;
  • Langues;
  • Compatibilité avec les différentes plateformes mobiles ;
  • Niveau de sécurité.

c- Impact sur les usagers

  • Degré d’utilisation de l’application (nombre de téléchargements,…);
  • Satisfaction des usagers ;
  • Traitement des réclamations.

Catégorie 2 :

Innovation et amélioration de la qualité du service public

Critères d’évaluation :

  • Améliorer l’efficacité : Rationaliser les processus, réduire la paperasserie administrative et améliorer la coordination ainsi que toutes autres mesures accroissant l’efficacité et l’efficience ;
  • Offrir une prestation de service de qualité : Améliorer la rapidité, la courtoisie, l’accès aux services et répondre au  souci de l’usager lors de la prestation de services publics ;
  • Favoriser la participation du citoyen et de la société civile : Intégrer les commentaires des citoyens, prendre activement en considération les informations et commentaires des citoyens sur la satisfaction de la prestation des services publics, suivi et traitement des réclamations, développer toute approche qui contribue au gouvernement ouvert ;
  • Améliorer l’accès et promouvoir l’équité : Favoriser l'équité en élargissant l’accès à la prestation de services aux groupes vulnérables en permettant la prestation de services à une population plus large, notamment grâce à des mécanismes qui favorisent l'inclusion sociale, l’accès à l’information, la transparence et la lutte contre la corruption ;
  • Favoriser les partenariats : Favoriser les partenariats entre le secteur public, la société civile et le secteur privé dans le service public et sa mise en œuvre ;
  • Transformer l’administration : Appliquer des transformations à grande échelle, plutôt que des améliorations marginales. Des méthodes, outils et techniques novateurs, dans un contexte spécifique à un pays ou une région, sont employés dans des domaines comme la gouvernance publique, la modernisation de l’administration, le changement de culture organisationnelle, ou la reconfiguration des procédures de prestations de service par le gouvernement ;
  • Présenter un concept nouveau : Présenter une idée originale, une approche nouvelle dans la résolution des problèmes, ou une politique ou une mise en œuvre innovante de celle-ci, dans le cadre d’un pays au service d’une meilleure prestation de services publics.

Catégorie 3 :

Genre, jeunesse et prise en compte des personnes vulnérables

Critères d’évaluation :

  • Introduire une idée, une pratique ou une structure innovante :
    Introduire  une  idée,  une  politique,  une  pratique  ou  une  structure  entièrement  nouvelle, innovante et unique dans le contexte d'un pays donné, pour atteindre les femmes, les jeunes, les pauvres, les vulnérables et les personnes à mobilité réduite ;
  • Fournir l'accès et l'équité à des services de qualité :
    Augmenter l'accessibilité à des services publics de qualité et abordables pour tous, en particulier pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables ou ayant un handicap, en s'attaquant aux obstacles et défis tel que : la géographie, le revenu, les facteurs sociaux ou économiques, le genre, l’âge, l’ethnicité et d'autres facteurs dépendant du contexte du pays qui entravent leur accès aux services publics ;
  • Assurer la transparence et la responsabilité dans la prestation des services publics :
    Introduire des mécanismes grâce auxquels les personnes, y compris les femmes, les jeunes et les personnes vulnérables, défavorisées ou à mobilité réduite, peuvent tenir le gouvernement responsable de la prestation des services publics. Introduire et employer des mécanismes innovants pour fournir des informations sur la pertinence, la qualité et le coût des services publics ; signaler toute irrégularité ; initier des enquêtes ; ou déposer des plaintes.
    Exploiter des mécanismes novateurs qui garantissent que les fonctionnaires sont informés des besoins spéciaux de ces personnes ; formés et équipés pour répondre aux besoins ; et ensuite tenus responsables lorsque ces besoins ne sont pas satisfaits ou lorsque leurs droits ne sont pas protégés ;
  • Favoriser la participation des femmes ou des jeunes à la prise de décision et à la prestation de services publics :
    Créer des mécanismes pour accroître la contribution des femmes ou des jeunes à la prise de décision et aux processus gouvernementaux, y compris les processus de planification et de budgétisation participative et des mécanismes permettant aux gens de donner leurs avis sur les questions liées aux services publics ;
  • Favoriser l’égalité d’accès à la fonction publique :
    Introduire des incitations et des changements dans les politiques d'emploi, y compris le recrutement, la promotion, la formation, la rémunération et les politiques de gestion de carrière, pour assurer l’égalité d’accès pour tous, notamment pour les femmes, les jeunes, les personnes à mobilité réduite, les personnes vulnérables ou défavorisés…